Lire les Écritures d’un peu près

Certes, on peut lire les évangiles en oubliant l’Ancien Testament. Mais voici un phénomène étrange : Jésus fut à l’évidence un personnage hors du commun, paroles et gestes, et l’on s’attendrait à une « Vie de Jésus ». Or, ses disciples ne citent pas un mot de lui, ne racontent pas un miracle ou un déplacement de lui sans les projeter sur les Écritures d’Israël. Ils ne lui laissent rien d’original, de ce que nous appelons de pris sur le vif. Il est serti dans les mots divins de la Loi et des Prophètes : c’est que, la Bible étant la Parole du Père, c’est en elle que Jésus se fond, et c’est donc ainsi qu’il est montré vraiment le Fils. Comment alors se contenter des seuls évangiles ? Ruminons le tout.

Cette année scolaire, nous lirons la seconde partie de l’évangile de Jean. N’hésitez pas à vous joindre à nous, parce que cette partie a son rythme à elle et son unité :

un lundi par mois
première rencontre Lundi 14 Octobre – 8 Rue Luizet, de 20 h 30 à 22 heures
autour de Jacques Cazeaux.